SELECTION OFFICIELLE
 FIDMARSEILLE 2008

COMPETITION INTERNATIONALE

première mondiale

   
 Confessions

THE CONFESSIONS OF

ROEE ROSEN 

Ha’Viduyim Shel Roee Rosen
Roee Rosen

Mention spéciale du Prix Georges de Beauregard International

> palmarès 2008

 

 ISRAËL
 2008
Couleur
Vidéo
60’

Version originale
Hébreu
Sous-titres
Anglais, hébreu
Image
Avner Shahaf, Asaf Saban
Son
Tatiana Schnitke, Itay HaLevy
Musique
Nir Auerbuch
Montage
Ben Hagari

Avec
Ekaterina Navuschtanova,
Francisca Panikar, Haddy

Production
Roee Rosen

Filmographie
CONFESSIONS COMING SOON,
I WAS CALLED
KUNEY-LEMEL, 2007
TWO WOMEN ANDA MAN,
JOANNA FÜHRER-HA’SFARI
ON JUSTINE FRANK, 2005
THE ZIONIST VENTRILOQUIST,
A COMPILATION
OF VIDEO HITS, 2004
DR. CROSS, A DIALOGUE, 1994

   
Dans la tradition revendiquée de Saint Augustin et de Jean-Jacques Rousseau, nous sont donc promis les aveux de Roee Rosen, artiste israélien. L’autobiographie, de savantes analyses l’ont confirmé, suppose un pacte avec le destinataire, contrat de confiance tacite qui autorise au confessé de se cacher derrière ses révélations, et d’arborer pour finir toutes sortes de masque. C’est la stratégie choisie ici sans biais, puisqu’au sujet mâle attendu à l’image se substituent successivement face caméra trois femmes. En Rrose Sélavy se travestissait déjà Duchamp. Mais il y a plus ici que l’allusion dadaïste explicite. Ces femmes sont des travailleuses immigrées en Israël, venues chacune de pays différents, elles maîtrisent difficilement l’hébreu et le déchiffrent avec peine sur un prompteur devant elles. Explosé du coup le cadre étroit du confessionnal : ce que leurs paroles, leurs chorégraphies minimales aussi, révèlent, dépasse la seule intimité et ses pauvres petits secrets. Trio piégé, trio maladroit, qui s’expose à la place de R.R., qui ventriloque lui-même des délires bien trop vastes pour n’être pas partagés.

Jean-Pierre Rehm

FaLang translation system by Faboba